Schéma départemental vélo 2018-2022

audemag

Qu’est ce qui se cache derrière le petit encadré « dans l’Aude à vélo » en page 5 du dernier AudeMag « bilan3 » reçu dans toutes les boites aux lettres du département ?

Un document de 75 pages que nous vous conseillons de télécharger ici, intitulé sobrement Schéma départemental vélo 2018-2022

Vous y trouverez une mine d’informations sur les intentions et les projets du département de l’Aude pour favoriser la pratique du vélo sous toutes ses formes.
Certes, les voies vertes touristiques sont l’objet principal car elles sont de la responsabilité des départements. Mais ce dossier propose d’aller plus loin, en proposant de faciliter l’accès aux collèges à vélo par exemple, en proposant de coordonner et harmoniser les politiques cyclables des autres institutions (communautés de communes, agglos, région etc..) et bien d’autres pistes encore.

Le ministère des transports doit dévoiler fin juillet le plan national vélo.

Le vélo est devenu à la mode : sachons suivre les dossiers et rappeler leurs promesses aux élus si elles se perdent en route

Pour vous donner un avant goût, voici la note introductive.
Schéma départemental vélo 2018-2022 - A1

NOTE INTRODUCTIVE

1. VERS LA DEFINITION D’UNE POLITIQUE CYCLABLE DEPARTEMENTALE

Aujourd’hui, le contexte législatif devient plus favorable à la prise en compte du vélo. Dans ce cadre, la mise en œuvre d’une politique cyclable départementale peut présenter plusieurs objectifs :

1.1 PROGRAMMER ET PLANIFIER LES OPERATIONS DANS LE TEMPS

Dans de nombreux cas, la réalisation d’aménagements répond plus à des opportunités qu’à un schéma cohérent, la tendance peut donc être de réaliser des opérations là où l’aménagement est facile et de ne rien faire quand les choses se compliquent. L’objectif d’une planification sera de programmer des opérations, dont certaines s’échelonneront sur plusieurs années du fait de la complexité du projet (études, enquêtes, programmation technique et budgétaire) et de prévoir leur financement, comme notamment le long du canal du Midi. La complexité réglementaire des projets (acquisitions foncières, loi sur l’Eau, réglementation sur les espaces naturels sensibles, sur les sites classés, enquête d’utilité publique, inscription de réservations dans les PLU…) nécessite une programmation à long terme pour être en mesure de livrer les aménagements dans le temps.

1.2 POSITIONNER LE DEPARTEMENT SUR DES OBJECTIFS ET DES MOYENS

L’un des principaux bénéfices d’une politique cyclable est de présenter à l’Assemblée Départementale un projet cohérent en matière cyclable et pas seulement des projets épars. Par un vote et un débat, les élus se prononcent sur des objectifs et des moyens avec une programmation budgétaire à plus long terme. Des orientations claires sont ainsi données aux services.

1.3 INSCRIRE LES AMENAGEMENTS DANS LES DOCUMENTS D’URBANISME ET LES PROJETS ROUTIERS

La politique cyclable permet de travailler sur les projets à long terme. En faisant inscrire le réseau cyclable dans les SCOT et les PLU, on évite des dépôts de permis sur des terrains qui nécessiteraient sinon des expropriations, des délais et des coûts supplémentaires.

De même, la démarche permet d’inscrire d’emblée le vélo dans tous les projets routiers du département.

1.4 INTEGRER LA PROBLEMATIQUE DU VELO DANS LES PROJETS D’INFRASTRUCTURE ROUTIERE

L’un des intérêts de positionner le département sur le développement du vélo est de développer un « réflexe vélo » au sein des services, en s’appuyant sur des procédures adaptées et sur des personnes clairement identifiées.

1.5 DONNER UNE COHERENCE AU RESEAU CYCLABLE

Ici, l’objectif sera d’offrir à l’utilisateur des continuités cyclables sécurisées. De nombreux projets voient actuellement le jour sous maîtrise d’ouvrage départementale, en lien étroit avec les structures intercommunales. Une politique cyclable consiste donc à veiller à la cohérence d’ensemble, et harmonisation des initiatives locales.

1.6 HOMOGENEISER LA QUALITE DES REALISATIONS

On observe souvent des qualités de réalisations très hétérogènes en termes de largeur, qualité de revêtement, balisage, franchissement de voiries. Un schéma départemental clair, sans forcément imposer de règles contraignantes, peut contribuer à rendre le réseau plus homogène et plus lisible pour l’utilisateur par le biais d’une charte de réalisation.

1.7 REPONDRE DE FAÇON EQUILIBREE AUX DIFFERENTES DEMANDES

Les demandes peuvent être très différentes, voire contradictoires. Un schéma départemental permet d’arbitrer et de proposer des projets pertinents.

1.8 ETABLIR DES REGLES DE FONCTIONNEMENT

Le Département n’est pas le seul intervenant dans les politiques cyclables. Les autres collectivités peuvent également intervenir, c’est d’ailleurs le souhait du Conseil Départemental de laisser les territoires libres de prendre la maîtrise d’ouvrage de certains aménagements cyclables. La définition d’une stratégie de développement du vélo peut être l’occasion de définir des règles de fonctionnement claires entre les différents intervenants en termes de compétences techniques, de cofinancement de l’investissement, d’entretien, de règles de police et de gestion…

1.9 COORDONNER LA POLITIQUE CYCLABLE

L’objectif est également de coordonner les démarches :

  • A l’intérieur du Département avec les initiatives communales ou intercommunales,
  • A l’extérieur avec les départements voisins et le niveau régional,
  • Avec l’Etat dans le cadre du contrat de projet Etat Région

     
    1.10 LE DEPARTEMENT RESTE UN ECHELON INDISPENSABLE D’UNE POLITIQUE CYCLABLE

    Une bonne coordination de l’action du Département avec les politiques urbaines est absolument indispensable à la bonne réussite de la politique cyclable : Les zones périurbaines sont les secteurs les plus accidentogènes pour les cyclistes. Autant la réussite d’une politique de loisirs passe par une bonne pénétration du milieu urbain, autant la prise en compte des cyclistes urbains dans les périphéries d’agglomération est capitale en terme de sécurité.

 

 

Publicités

La loi Laure (30 décembre 1996)

Un petit d’article dans l’Indépendant du 12 juillet nous le confirme : enfin la loi LAURE (de 1996 !) semble comprise et appliquée à Narbonne.
Bravo!  Nous resterons vigilants !

Nous en profitons pour rappeler sur ce blog les caractéristiques de cette loi.
(l’article a été emprunté au site web de la FUB)

indep-12juill-2

Aménager l’espace public pour les cyclistes : la loi le rend obligatoire

Afin de ne pas laisser les aménagements cyclables à l’unique bonne volonté des municipalités, la loi et les règlements ont créé des obligations qui s’appliquent aux aménageurs.

La loi Laure (30 décembre 1996)

Bien connue des associations, la loi Laure (Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Energie) a posé les fondements des politiques de déplacement en faveur du vélo (et des modes doux en général).

Son objectif : «  respirer un air qui ne nuise pas à la santé ».

Son article le plus connu a modifié le code de l’environnement :

L228-2  : « A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe. »

Cet article a fait l’objet de nombreuses jurisprudences qui conduisent à expliciter le texte, sur plusieurs points :

  • réalisation, rénovation ou simple réaménagement : voir notamment Douai 30 décembre 2003 (Nantes 26 juin 2009 : « ces travaux doivent être regardés, […] comme constituant des rénovations de voies urbaines ») ;
  • le terme « en fonction des besoins et contraintes de la circulation » (Nantes 26 juin 2009), « les besoins de la circulation l’ont conduite à privilégier un aménagement permettant de développer une capacité suffisante d’absorption des flux de circulation » n’est pas un argument pour ne pas faire d’aménagement cyclable ;
  • les orientations du plan de déplacements urbains (Nantes 26 juin 2009) : « qu’enfin, le moyen tiré de ce que la charte d’aménagement incluse dans le schéma directeur de proximité préconise d’éviter les aménagements cyclables spécifiques sur les voiries ou dans les zones induisant une vitesse automobile pratiquée de 30 km/heure, est sans influence sur l’obligation relative à la mise au point d’itinéraires cyclables posée par les dispositions précitées de l’article L. 228-2 du code de l’environnement ».

La loi LAURE a également modifié la loi d’orientation sur les transports intérieurs (LOTI), qui a été reprise dans le code des transports.

Ce texte prescrit les plans de déplacements urbains (PDU) dans les villes de plus 100 000 habitants.

Il vise :

  • équilibre durable entre mobilité et santé/environnement
  • sécurité des déplacements
  • partage de la voirie entre modes
  • diminution du trafic automobile
  • promotion des modes les moins polluants/ énergivores

Vous trouverez ici un article paru dans la revue de la FUB « Vélocité »
Retour sur l’application de la loi LAURE : des difficultés d’interprétation éclairées par la jurisprudence

ça se précise !!!

10 Juillet 2018

Des nouvelles photos des travaux de la voie verte Razimbaud-Médiathèque … ça se précise !!!
Nous organiserons une vélorution/apéro début septembre pour fêter ça….
(et rappeler que ce n’est d’un début!)

Puis le 21 septembre les triplettes et quadriplettes d’Alternatiba la parcourront lors de la vélorution organisée pour le passage du tour Alternatiba.
Suivez le tour Alternatiba sur la page facebook d’alternatiba Narbonne

IMG_0362IMG_0363IMG_0364

La video teasing a été vue plus de 300 fois : continuez de partager.

Exclusivité Vélocité Narbonne !!!

Exclusivité Vélocité Narbonne !!!

Les premières images de la nouvelles voie piétons-cyclistes à Narbonne.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, de l’espace public a été repris aux automobiles
et rendu aux piétons et aux cyclistes (et aux poussettes, et aux enfants…)

Bravo ! Beau début, continuons !!!!

PS : nous fêterons l’ouverture de cette voie verte début juillet au cours d’une manifestation citoyenne

 

Microsoft PowerPoint - VD Presentation Reunion Information Conce

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vélorution le samedi 2 juin

Dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable, Vélocité Narbonne organise une vélorution en centre-ville le samedi 2 juin à 15 heures.
Rendez-vous à partir de 14h30 sur la place de l’Hotel de Ville.

Tous les adeptes des déplacements doux sont invités à participer à une balade conviviale au long d’un circuit d’environ 6 km en Centre-Ville
Venez avec du matériel décoré et sonorisé
Gilet de haute visibilité conseillé
Casque obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans

velorution 2 juin

Itinéraire VELORUTION

Les consignes de sécurité sont à télécharger ici

avec le soutien de la Ville de Narbonne,
dans le cadre de la semaine européenne du développement durable
programme complet : ici

Affiche SDD bis

 

Mobilisons-nous pour obtenir un plan vélo

Mobilisons-nous pour obtenir un plan vélo

unnamed
Vous êtes 200 personnes sur la Narbonnais à avoir répondu au baromètre « Parlons Vélo » et nous vous en remercions.
A l’échelle nationale, plus de 113 000 réponses ont permis d’obtenir des engagements forts de la ministre des Transports : « un plan vélo sincère, structuré et financé ».
Avec la Fédération des usagers de la bicyclette, nous formulons trois demandes :
  • Un fonds national vélo de 200 millions d’euros par an
  • L’indemnité kilométrique vélo généralisée
  • Le retour du bonus pour les vélos à assistance électrique (VAE)

Pour ce faire, nous vous proposons une action simple : envoyer des cartes postales à vos députés et sénateurs pour leur demander de plaider en faveur d’un tel financement.

Pour envoyer des cartes postales numériques, c’est très simple, cliquez ICI.
Pour amplifier la mobilisation, vous pouvez également poster la carte sur les réseaux sociaux.