Rassemblement au Parc des sports et de l’amitié dimanche 27 novembre à 15 h

indep23-11_1web

L’Indépendant de ce jour fait un dossier sur la contestation citoyenne de l’emplacement de la future salle multimodale qui risque de détruire le poumon vert de Narbonne que représente le Parc des sports et de l’amitié.
On peut le lire sur le site de l’indépendant ici

L’association « Touche pas à mon parc » a recueilli 2200 signatures à sa pétition.
Sans mettre en cause à priori le projet de salle multimodale, les signataires exigent un consultation sur l’emplacement de cet équipement.
L’emplacement choisi, outre la destruction d’une partie des espaces verts du parc des sports présente d’autres inconvénients en terme de parking, d’accès piétons etc… et n’a fait l’objet d’aucune concertation auprès des citoyens, ni même de réunion publique d’information.

Tous les adhérents de Vélocité qui partagent ces inquiétudes sont invités à participer au rassemblement Dimanche 27 novembre à 15 heures … à vélo bien sûr pour ceux qui le peuvent !

La circulation à Narbonne : trop de zones dangereuses pour les piétons et les cyclistes !

10La vélorution de samedi 5 novembre a rassemblé une soixantaine de cyclistes de tous âges, dont de très jeunes enfants, dans une ambiance joyeuse mais grave : même en roulant tous ensemble, avec des gilets jaunes et un service de sécurité aux carrefours, l’espace public narbonnais se montre inadapté aux cyclistes et dangereux pour les piétons, et des automobilistes pressés et arrogants (certains!) ont toujours le dessus…

Nous avons parcouru 10 kilomètres dans des rues résidentielles, en zone de rencontre, sur les boulevards, autour de ronds points urbains, le long de pistes cyclables, et même sur des trottoirs ou des chemins en terre pour éviter des points trop dangereux.
Partout le même constat : les automobiles sont les reines, et même  quand le code de la route protège les piétons et les cyclistes (passages piétons, espace de sécurité d’1 m pour doubler un cycliste, priorités à droite, stationnements interdits…) c’est bien trop souvent le plus gros et le plus lourd qui domine.

Certes une part du problème revient à un certain manque de civisme des usagers et au laissez-aller dans le contrôle des infractions, mais une grande part des difficultés au quotidien des piétons et des cyclistes à Narbonne provient de l’inadaptation de l’aménagement urbain à Narbonne.

Avec cette vélorution nous inaugurons une grande campagne d’information et de dénonciation des points noirs les plus flagrants : nous allons pointer régulièrement, par un article sur ce blog, un exemple de point noir dangereux, et démontrer que souvent il suffirait d’un peu de bon sens pour y remédier en partie.

Mais nous restons persuadés que seul un plan d’ensemble et une volonté politique continue sur des années d’inverser les choses permettront le développement durable et continu des déplacements doux à Narbonne, conduisant à une ville plus agréable, plus apaisée, plus humaine. Ce sera l’objectif du Livre Blanc pour les déplacements doux que l’association présentera dans quelques mois.

Merci à tous les participants connus et anonymes de cette vélorution.
Bravo aux plus jeunes qui ont suivi sur leurs petits vélos et merci à leurs parents qui ont fait confiance à l’esprit de groupe de notre manifestation.
Et à tous : à la prochaine  !

Un diaporama (cliquez sur une photo pour ouvrir le diaporama):

Dans l’Indépendant du dimanche 6 novembre:
indep-6nov