Le panorama des ateliers vélo 2014

panorama-ateliers-velo

Comme chaque année, l’Heureux Cyclage a réalisé son panorama des ateliers vélo en France. En 2014, l’état des lieux confirme le développement des ateliers, leur structuration en réseau solidaire, et leur reconnaissance auprès des pouvoirs publics. Leurs actions diverses, adaptées au plus grand nombre, ont un poids certain dans la promotion du vélo au quotidien.

Des activités en faveur de la pratique du vélo au quotidien

Avec une croissance moyenne du nombre d’ateliers de 20 % par an depuis 2009, ce sont, en 2014, 120 ateliers vélos qui ont permis à 50 000 personnes d’améliorer leurs connaissances dans l’entretien et la réparation de leur bicyclette, soit deux fois plus qu’il y a trois ans. Dans tout le pays, en ville comme à la campagne, des ateliers se créent et se coordonnent pour travailler ensemble sur leur territoire. L’accès à des locaux adaptés et pérennes reste un sujet de préoccupation pour les structures, malgré des avancées au niveau national dans la reconnaissance de leurs actions.

Des lieux de partage et de respect de chacun·e

La connaissance de la mécanique améliore la sécurité et l’autonomie des cyclistes : les adhérent·e·s des ateliers sont ainsi plus nombreux que la moyenne des cyclistes à entretenir et réparer elleux-même leur vélo, et attendent moins longtemps pour le faire. Si le transfert de connaissances et de savoir-faire est au cœur de l’activité des ateliers vélo, ces derniers sont conscients des problématiques de domination qu’il peut amener : des actions se multiplient pour mener une réflexion, en particulier sur les problèmes de sexisme.

Des filières de réemploi des cycles

En 2014, 19 000 vélos ont été sauvés de la destruction pour être réparés ou alimenter les stocks de pièces détachées. Des partenariats se créent entre des ateliers et des collectivités, mais aussi d’autres structures de l’économie sociale et solidaire pour structurer ces filières de réemploi.


Un poids économique réel

La moitié des ateliers sont portés par des structures employeuses aux profils divers : 220 équivalents temps-plein sont ainsi directement liés aux ateliers vélo. Les retombées économiques se retrouvent également auprès des artisans du cycle, vendeurs·euses et réparateurs·ices, qui y gagnent en clients exigeants.

Télécharger le rapport sur le site de l’Heureux cyclage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s